Vient de paraître

Le Déméter 2019
Sous la direction de Sébastien Abis
2019 – 25,00 euros
Iris Editions
www.iris-france.org

Mondialisation des échanges, urbanisation, instabilités géopolitiques, développement durable, logistique et e-commerce, innovations technologiques, formations des nouvelles générations, etc. : les grandes équations stratégiques de la sécurité alimentaire, de la production agricole et de la consommation en France et dans le monde se font toujours plus complexes. Le Déméter 2019 propose une série d’analyses prospectives sur ces transformations et leurs conséquences sur les agricultures, les systèmes alimentaires et les ruralités. Les contributions à cette 25e édition du Déméter offrent des grilles de lecture pour comprendre ces recompositions et les trajectoires agricoles prises en Europe et en France, ainsi que l’émergence de puissances agricoles à travers le monde.

Une agronomie pour le 21e siècle
Guy Richard, Pierre Stengel, Gilles Lemaire, Pierre Cellier, Egizio Valceschini
2018 – 304 pages – 39,50 euros
Editeur Quae
www.quae.com

Partout où l’agriculture a été modernisée au cours du xxe siècle, des hausses de productivité de la terre et du travail extrêmement fortes ont permis, avec la « révolution verte », d’en finir avec les famines massives. Pourtant ce siècle s’est terminé sur un constat critique et un diagnostic alarmant : dégradation des sols, pollutions diffuses, érosion de la biodiversité… La modernisation agricole a eu de lourds impacts négatifs sur l’environnement, dont l’agriculture subit en retour les conséquences.
Dans un contexte de bouleversement climatique, et face à l’augmentation démographique et au changement des régimes alimentaires, il est crucial de nourrir l’humanité sans continuer à dégrader la planète. L’enjeu des agricultures est de produire en réduisant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, sur des espaces agricoles limités où doivent être préservés la biodiversité, la qualité des ressources, les sols, les eaux, l’air…
Cet ouvrage collectif, publié à l’occasion des vingt années d’existence du département Environnement et Agronomie de l’Inra, fait le point sur les avancées réalisées dans ce sens. Il montre qu’une communauté de chercheurs, pluridisciplinaire et diversifiée, s’est organisée pour s’engager résolument dans des recherches sur les grands cycles biogéochimiques, la valorisation de la biodiversité, l’impact, l’adaptation et l’atténuation du changement climatique, la conception de systèmes de culture agro-écologiques…

Vient de paraître

Services écosystémiques fournis par les espaces agricoles
Évaluer et caractériser
Anaïs Tibi et Olivier Therond
2018 – 188 pages – 34,00 euros
Editeur Quae
www.quae.com

Les services écosystémiques (SE) peuvent se définir comme les composantes des écosystèmes dont l’homme retire des avantages : pollinisation des cultures, régulation du climat, etc.
Souhaitant renforcer la prise en compte de la biodiversité dans les décisions publiques et privées, le ministère en charge de l’Écologie a confié à l’Inra l’évaluation des SE fournis par les écosystèmes agricoles. Cet ouvrage synthétise les principaux résultats de ce travail, réalisé entre 2014 et 2017 par un collectif pluridisciplinaire d’experts. Quatorze SE y sont décrits et évalués selon un cadre conceptuel ad hoc tenant compte des spécificités de ces espaces anthropisés. Parmi les avancées originales, l’estimation de la contribution actuelle des SE à la production agricole et la représentation des interactions entre SE sont autant de connaissances nécessaires pour concevoir des systèmes de production moins consommateurs en intrants artificiels (engrais de synthèse, pesticides) et répondant aux enjeux de société tels que la conservation de la biodiversité et la limitation des impacts environnementaux. Enfin, ce livre souligne la prudence avec laquelle l’évaluation économique doit être utilisée.

Histoire de la génétique et de l’amélioration des plantes
André Gallais
2018 – 288 pages – 25,00 euros
Editeur Quae
www.quae.com

Pourquoi réunir dans un même ouvrage l’histoire de la génétique et celle de l’amélioration des plantes ? Parce que les histoires de ces deux disciplines sont très liées à travers la notion d’hérédité et de gènes. Les découvertes de la sexualité chez les plantes, des lois de Mendel, des modalités de la fécondation et de la formation des gamètes, les notions de gènes, de génotype et de phénotype sont aussi importantes pour la génétique que pour l’amélioration des plantes.
Les méthodes et les outils de l’amélioration des plantes ont évolué au fur et à mesure de l’avancée des connaissances en génétique et de la compréhension du passage des gènes aux caractères. Quels ont été leurs impacts sur les caractères agronomiques des variétés des plantes cultivées ? Comment s’est organisée toute la chaîne de la production de semences améliorées pour l’agriculteur ? Quels en ont été les acteurs au cours du temps aux niveaux national et international ?
Cet ouvrage original est une invitation à explorer les aventures de ces deux disciplines, à découvrir les hommes et les femmes qui les ont animées, au gré de leurs méandres, de leurs controverses, de leurs fausses routes et de leurs découvertes jusqu’à nos jours.

Vient de paraître

PAC et mondialisation
Une politique européenne encore commune ?

Jean-Marie Séronie – 2018 – 176 pages – 16,50 euros
Editeur Quae
www.quae.com

Cet essai propose un décryptage sans tabou de la PAC et des principaux dossiers sur la table des négociations (risques, revenu, innovation, environnement…). Pour éclairer les enjeux de la nouvelle réforme en négociation pour 2020, l’auteur analyse la position de la France et trace quelques pistes d’évolution en s’appuyant sur sa profonde connaissance du fonctionnement des exploitations agricoles comme des différentes instances agricoles.

 

Le Seigle des Terres de Margeride
Un produit d’exception
Cet ouvrage dépeint en français et en anglais le Seigle des Terres de Margeride sous différentes facettes. Une partie historique illustrée de cartes postales d’archives et de documents anciens reprend l’histoire de la Margeride et du seigle depuis ses origines jusqu’à l’arrivée de cette céréale dans le Massif central dont les premières traces remonteraient à l’Âge de Fer. L’ouvrage s’attarde ensuite sur les façons culturales de la Margeride, les moissons et les divers usages du seigle – de son grain comme de sa paille ; jusqu’à sa disparition progressive. Un nouveau chapitre vient alors retracer la relance, par la volonté et le travail des Moulins d’Antoine, du Seigle des Terres de Margeride. L’intérêt nutritionnel et gustatif de sa farine est appuyé par le témoignage éclairé de boulangers. Un carnet de recettes vient clôturer cet ouvrage illustré par Pierre Soissons.

Alain Bonjean – Octobre 2018 – 168 pages – 165 illustrations– 24 euros.
Editions Quelque part sur terre…
www.surterre.com

A (re)découvrir

La Chine au risque de la dépendance alimentaire
Jean-Marc Chaumet et Thierry Pouch – 2017 – 212 pages – 20 euros
Editeur : Presses universitaires de Rennes
www.pur-editions.fr

Ce livre analyse l’origine et surtout les conséquences de la dépendance alimentaire de la Chine. Est-elle en mesure d’inverser le processus, au moins dans le secteur des grains ? Sinon, Pékin devrait poursuivre sa stratégie de diversification de ses approvisionnements alimentaires (investissements directs à l’étranger, achats ou locations de terres dans d’autres pays, importations massives et sécurisées par des partenariats commerciaux, etc.) Les répercussions géoéconomiques de cette posture seraient porteuses de tensions géopolitiques.

Avec une préface de Mary-Françoise Renard et une postface de Michel Griffon

Vient de paraitre

La Béarnaise
Une vache, des hommes, un pays
Emmanuel Ribaucourt
2018 – 256 pages – 24,90 euros – Editions Delachaux et Nietslé
www.delachauxetniestle.com

Cette vache des Pyrénées, intimement liée au pays béarnais, a failli s’éteindre malgré son fort lien avec le monde paysan de ce terroir. Ce beau livre retrace son histoire, celle de sa quasi – disparition et de sa renaissance.
Compagne des paysans du Béarn bien avant le Moyen – Âge, la vache béarnaise a failli disparaître face à l’émergence de nouvelles races, et sa préservation est due au travail acharné de quelques passionnés.
Bel exemple de maintien d’une race de montagne, lequel nous montre qu’en conservant la biodiversité domestique, c’est aussi l’histoire et l’esprit d’une région que l’on préserve.
Ce livre est ainsi l’occasion de plonger dans la riche histoire du Béarn, où cette vache a joué un véritable rôle, et dans la vie quotidienne des paysans d’autrefois, qu’elle accompagnait dans leurs travaux. Un chapitre zootechnique explique en quoi la Béarnaise possède des qualités irremplaçables, car profondément liées au milieu montagnard dans lequel elle évolue.
Presque sauvée de la disparition aujourd’hui, elle représente non seulement une source de diversité génétique, mais aussi un véritable intérêt économique grâce à l’excellence de sa viande et des fromages tirés de son lait.

Innovations et développement dans les systèmes agricoles et alimentaires
Guy Faure, Yuna Chiffolleau, Frédéric Goulet, Ludovic Temple, Jean-Marc Touzard.
2018 – 260 pages – 29 euros – Editions Quae
www.quae.com

L’innovation est souvent présentée comme l’un des principaux leviers pour promouvoir un développement plus durable et plus inclusif. Dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, l’innovation est marquée par des spécificités liées à sa relation à la nature, mais aussi à la grande diversité d’acteurs concernés, depuis les agriculteurs jusqu’aux consommateurs, en passant par les services de recherche et de développement. L’innovation émerge des interactions entre ces acteurs, qui mobilisent des ressources et produisent des connaissances dans des dispositifs collaboratifs, afin de générer des changements. Elle recouvre des domaines aussi variés que les pratiques de production, l’organisation des marchés, ou les pratiques alimentaires. L’innovation est reliée aux grands enjeux de développement : innovation agro-écologique, innovation sociale, innovation territoriale, etc.
Cet ouvrage porte un regard sur l’innovation dans les systèmes agricoles et alimentaires. Il met un accent particulier sur l’accompagnement de l’innovation, en interrogeant les méthodes et les organisations, et sur l’évaluation de l’innovation au regard de différents critères.  Il s’appuie sur des réflexions portées par différentes disciplines scientifiques, sur des travaux de terrain conduits tant en France que dans de nombreux pays du Sud, et enfin sur les expériences acquises en accompagnant des acteurs qui innovent. Il combine des synthèses sur l’innovation et des études de cas emblématiques pour illustrer les propos.
L’ouvrage est destiné aux enseignants, professionnels, étudiants et chercheurs.

A (re)découvrir…

Qualité de l’eau en milieu rural
Savoirs et pratiques dans les bassins versants
Coordination éditoriale de Philippe Merot
2006 – 352 pages – 33 euros
Editeur : Inra – Co-éditeur : Cemagref, Cirad, Ifremer
www.quae.com

Cet ouvrage présente les savoirs et savoir-faire les plus récents sur la pollution de l’eau en milieu rural et la dynamique de restauration de sa qualité. Les travaux abordés se situent principalement en région d’élevage, dans l’arc atlantique et particulièrement en Bretagne. Quatre thèmes sont développés :
– les indicateurs, y compris biologiques, et les méthodologies de suivi des évolutions de la qualité
– les outils et techniques innovants pour mieux gérer la fertilisation, la protection des cultures et pour intégrer l’aménagement rural
– la modélisation (effet du milieu, des pratiques, des aménagements, scénarios)
– la mobilisation des acteurs
Ce livre s’adresse à un large public : scientifiques, agents du développement, agriculteurs, agents de l’administration et des collectivités territoriales.

Vient de paraître

Innovation et développement dans les systèmes agricoles et alimentaires
Guy Faure, Yuna Chiffoleau, Frédéric Goulet, Ludovic Temple et Jean-Marc Touzard
2018 – 260 pages – 29 euros
Editions Quae
www.quae.com

L’innovation est souvent présentée comme l’un des principaux leviers pour promouvoir un développement plus durable. L’ouvrage appréhende l’innovation dans l’agriculture et l’alimentation au regard des grands défis contemporains, en interrogeant les différentes dimensions du changement et en s’attachant au sens donné à l’innovation par les acteurs. La compréhension des méthodes et des dispositifs pour accompagner les acteurs qui innovent fournit des pistes d’action utiles et originales pour les professionnels, les politiques et la société civile.

à (re)découvrir…

De l’œnologie à la viticulture
Alain Carbonneau et Jean-Louis Escudier
Préface de Philippe Mauguin
2017 – 280 pages – 39 euros
Editions Quae
www.quae.com

Ce livre abondamment illustré donne un aperçu complet sur la viticulture et le vin : les conditions de culture de la vigne, les composés du vin et sa microbiologie, les techniques œnologiques, le traitement et le conditionnement du vin, la filière de production viticole en France, la dégustation du vin et son analyse sensorielle, les autres produits de la vigne consommés. Il fait un zoom sur des produits d’excellence (champagne, cognac), le vin dans la cuisine, les pays producteurs de vin et la consommation de vin dans le monde et en France, les bienfaits du vin sur la santé.

Portraits des céréales d’aujourd’hui
Blé, orge, maïs, quinoa, millet, sarrasin… Passion Céréales propose de tout savoir sur les 70 millions de tonnes de graines de céréales récoltées chaque année en France au travers d’une nouvelle brochure intitulée : « Portraits des céréales d’aujourd’hui ».
www.passionscereales.fr