L'entretien

Accueil L'entretien

« Pour la France, la désagricolisation apparait comme un risque géoéconomique et géopolitique majeur : celui de la perte du statut de grande puissance agricole. »

Stéphane Dubois, professeur agrégé de Géographie en classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Blaise Pascal à Clermont-Ferrand. Quelles sont les raisons qui ont amené l’agriculture française à être en souffrance aujourd’hui, jusqu’à fragiliser sa position stratégique d’exportateur de produits agricoles sur l’échiquier mondial ? La France, malgré une capacité de production agricole intacte, n’a cessé de voir ses parts de marché reculer...

L’Entretien

Alain Razungles a été enseignant-chercheur à Montpellier SupAgro où il était responsable du centre d’œnologie de l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin. Il a notamment reçu le titre honorifique de Recteur d’Œnologie de l’Union des Œnologues de France. « Concernant le stress hydrique, les vignerons regardent en direction des cépages du sud de l'Europe qui ont...

« L’enjeu sûrement le plus important de cette nouvelle PAC est la transition écologique (…) Il faudrait passer des contrats volontaires avec les agriculteurs qui s’y engagent. »

Jean-Marie Séronie est agroéconomiste indépendant. Consultant et conférencier, il mène également des activités d’enseignement et de recherche. Il est Membre de l’Académie d’Agriculture de France. Pourquoi la France doit- elle sauver la PAC, voire reprendre la main sur la nouvelle réforme ? La France est le pays le plus gros bénéficiaire de la PAC. Elle a été son inspirateur au début. Elle...

« La blockchain doit être démystifiée »

Aurélie Bayle, Déléguée à la protection des données du groupe be-ys et doctorante en droit privé sur la thématique blockchain  Qu’est-ce que la blockchain ? Aurélie Bayle : Au commencement de la blockchain était le Bitcoin : pas seulement un moyen d’acheter des choses illégales sur le darknet, il était en réalité un nouveau mode alternatif, non conventionnel, indépendant des institutions – les...

« On parle souvent des villes intelligentes. On devrait davantage considérer les intelligences rurales. »

Sébastien Abis, directeur du Club Demeter et chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Pour reprendre votre formule, l’agriculture et l’alimentation sont des champs géopolitiques de confrontation*. Quels en sont les enjeux stratégiques ? Ils sont à la fois simples mais terriblement complexes. Nourrir une population mondiale en croissance continue, dans laquelle émerge une classe moyenne de plus en...