Brèves de Niouzes

Blue Whale s’implique dans la biodiversité
1 200 arbres et arbustes ont été plantés dans des vergers du Tarn-et-Garonne pour améliorer les connexions écologiques. Il s’agit d’une véritable collaboration entre l’Union de coopératives Blue Whale et les associations naturalistes et environnementales. En 2020, six nouveaux arboriculteurs Blue Whale travailleront avec des naturalistes pour réaliser un diagnostic écologique et fonctionnel. Benoît Laforgue, arboriculteur situé entre Grisolles et Verdun-sur-Garonne, adhérent à la Coopérative Blue Whale, vient de planter 1 200 arbres et arbustes sur une parcelle de 4 ha séparant ses vergers de la Garonne. L’objectif est de participer au développement d’une biodiversité riche inscrite au réseau européen Natura 2000. Ces plantations ont été réalisées sous la forme de chantiers collaboratifs, avec l’aide d’une trentaine de salariés de Blue Whale, et une trentaine de bénévoles des associations « Campagnes Vivantes », WWF et « Nature En Occitanie ».

Une nouvelle signature collective pour les Vins du Roussillon
Afin de soutenir le développement commercial des Vins du Roussillon sur ses différents marchés français et internationaux, les Vins du Roussillon présentent une nouvelle signature collective militante, identitaire et communautaire, conçue comme une marque slogan : « Les Roussillon sont là« . Cette nouvelle marque s’inscrit dans une stratégie globale de renforcement de la notoriété et de l’image des Vins du Roussillon.

Solaal collecte 3,4 tonnes de produits frais au Salon de l’agriculture
Pour la première fois cette année, l’association du don agricole Solaal a organisé le Challenge du don. Réalisée le 27 février au Salon de l’agriculture, cette chaîne de la solidarité a permis de collecter 3,4 tonnes de produits frais au profit des associations d’aide alimentaire.

Le premier vin AOC Corrèze-Coteaux de la Vézère est arrivé
Les petits terroirs ont de grandes ambitions. Élaborés sur un terroir unique de schiste ardoisier réputé depuis des siècles, les vins Coteaux de la Vézère ont planté différents cépages blancs (Chenin, Chardonnay, Sauvignon) et rouges (Cabernet Franc, Pinot Noir, Merlot). Le vignoble des Coteaux de la Vézère est réputé pour son excellence, pour être le premier intégralement bio et son engagement en faveur d’une viticulture raisonnée depuis toujours. Les vins de la gamme Les Périères sont le fruit de la renaissance du vignoble, cultivé par des vignerons passionnés. Guidée par la passion, l’élaboration de ces vins est entièrement faite à la main (vendanges, effeuillage, épamprage), un savoir-faire traditionnel reconnu dans le cadre de l’Appellation d’Origine Contrôle (AOC) depuis 2017.

L’Institut Agro, nouvel établissement national d’enseignement supérieur
L’Institut Agro, né du regroupement de Montpellier SupAgro et d’Agrocampus Ouest, est le nouvel établissement national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, créé le 1er janvier 2020, afin d’accompagner la transition agro-écologique de l’agriculture. Il apportera un soutien renforcé aux acteurs des filières agricole et alimentaire pour conduire les transitions agro-écologiques, alimentaires, numériques et climatiques grâce à ses contributions en matière de formation, de recherche, d’innovation et d’appui à l’enseignement technique agricole. Il formera les ingénieurs et chercheurs attendus par les professionnels pour réussir ces transitions.

La FNAB teste son label paysan avec Picard
Depuis plusieurs années la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et son réseau poussent les entreprises de l’agroalimentaire à développer une filière Bio française équitable. La FNAB se saisit d’une collaboration de trois années avec le groupe Picard pour lancer un label paysan « Biologique, Français, équitable », qui viendra garantir aux consommateurs des légumes biologiques, produits en France, et, aux paysan-ne-s, un prix rémunérateur et une relation commerciale équitable. Ce label est apposé pour la première fois sur quatre légumes de la gamme construite avec Picard (courgette, maïs, haricot vert, carotte) qui sont distribués, depuis le 2 mars, dans 87 magasins de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie.

Les fruits et légumes ont fait carton plein au Sival d’Angers
Le Sival qui s’est tenu au Parc des Expositions d’Angers, du 14 au 16 janvier 2020, a fermé ses portes sur une édition record avec 26 000 visiteurs, 700 exposants, 300 rendez-vous d’affaires et 55 nationalités présentes.

Sébastien Windsor, nouveau président des Chambres d’agriculture
C’est au cours de la session extraordinaire convoquée après le décès de Claude Cochonneau que Sébastien Windsor a été élu, le 29 janvier, nouveau président des Chambres d’agriculture de France. Christine Valentin, présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère, est devenue Première vice-présidente, alors que François Beaupère, président de la Chambre régionale d’agriculture des Pays de Loire, a été élu Deuxième vice-président.

Anne-Claire Vial élue présidente de l’Acta
Nouvelle présidente de l’Acta, l’Association des instituts techniques agricoles, Anne-Claire Vial a été élue le 13 février. Elle succède à Sébastien Windsor, élu le 29 janvier, à la présidence des Chambres d’agriculture de France. Diplômée de pharmacie, Anne-Claire Vial est agricultrice, dans la Drôme.

Françoise Roch, nouvelle présidente de la FNPF
Françoise Roch a été élue, le 13 février, présidente de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF). Elle succède à un tandem de co-présidents, Charlie Gautier et Patrice Vulpian, qui ont occupé ces fonctions pendant un an, à la suite du départ de Luc Barbier. Françoise Roch est arboricultrice à Moissac, dans le Tarn-et-Garonne. Elle est installée sur une exploitation de 60 hectares dont 15 en production de pommes, prunes et raisin de table, qu’elle dirige avec deux associés. Elle a été, pendant 20 ans, présidente de la coopérative Quercy Soleil, adhérente du groupe Blue Whale, fonction qu’elle a arrêtée récemment.

Pierre Dubreuil, à la tête de l’Office français de la biodiversité
Directeur général de la mission de préfiguration de l’Office français de la biodiversité depuis décembre 2018, et directeur général par intérim de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage depuis novembre 2019, Pierre Dubreuil vient d’être nommé directeur général de l’OFB.

5 399 exploitations certifiées HVE toutes filières confondues
A l’occasion du Salon de l’agriculture, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé la certification de 5 399 exploitations certifiées Haute Valeur Environnementale (HVE). Ce dispositif, qui était une ambition des États Généraux de l’Alimentation, s’inscrit dans les objectifs fixés par le Plan « Biodiversité » qui a pour objectif d’atteindre 15 000 exploitations certifiées Haute Valeur Environnementale en 2022, puis 50 000 en 2030.

La restauration collective en action
Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, et les principaux acteurs de la restauration collective ont signé, le 25 février, à l’occasion du Salon de l’agriculture, une charte dans laquelle ils s’engagent à mutualiser leurs efforts pour atteindre un des objectifs phares fixé par la loi EGAlim, c’est-à-dire au moins 50 % de produits durables et de qualité, dont au moins 20 % de produits biologiques, dans les repas servis d’ici le 1er janvier 2022, et, pour tous les produits, favoriser une alimentation ancrée dans les territoires. Cette charte a été signée par le Syndicat national de la restauration collective (SNRC), le réseau interprofessionnel de la restauration collective en gestion directe (Restau’co), la Confédération française du commerce de gros et international (CGI), l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), la Confédération générale de l’alimentation en détail (CGAD), la Coopération agricole, la Fédération des marchés de gros de France, les Grossistes en fruits et légumes, la Fedalis, et l’Association de coordination du frais alimentaire (Acofal).

Brèves de Niouzes

La fraise de Plougastel en route vers l’IGP
A l’occasion de son Assemblée générale, l’association des producteurs de fraises de Plougastel a décidé de lancer la démarche pour que la fraise obtienne une identification géographique protégée (IGP). Le but est de protéger cette origine et d’« assurer la pérennité des entreprises et maintenir nos prix », indique l’association. Le nom de cette célèbre fraise est en effet régulièrement usurpé : on a pu voir il y a peu des fraises d’Espagne avec le nom Plougastel sur des étals parisiens. La fraise de Plougastel est produite par une quarantaine de fraisiculteurs exploitants une cinquantaine d’hectares, répartis sur sept communes du nord Finistère. La fraise de Plougastel est produite de février à novembre, les premières fraises sont traditionnellement dégustées à l’occasion du Salon de l’agriculture.

La FCA rejoint Interfel 
La Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA) – Collège Alimentaire a rejoint l’Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel). Il s’agit de la 15eÌme organisation professionnelle qui devient membre de cette interprofession. La FCA regroupe 180 réseaux d’enseignes, notamment les enseignes E. Leclerc, Intermarché, Système U et Netto.

Création d’une fédération des viandes en appellation d’origine
La fédération des viandes d’appellation d’origine (FEVAO) a été créée lors d’une assemblée générale constitutive qui s’est tenue le jeudi 5 décembre à Roz-sur-Couesnon en Ille-et-Vilaine. Cette nouvelle association réunit 11 organismes de défense et de gestion (ODG) d’AOP de différentes espèces animales : taureau de Camargue, Maine-Anjou, bœuf de Charolles et fin gras du Mézenc pour les bovins ; Barèges-Gavarnie, prés-salés du Mont-Saint-Michel et prés-salés de la Baie de Somme pour les ovins ; volaille et dinde de Bresse pour les volailles ; porc noir et jambon de Bigorre, porc et jambon Kintoa, coppa, lonzo et jambon sec de Corse pour le porc. Le siège de l’association a été fixé à la Maison du Fin Gras à Chaudeyrolles (Haute-Loire) et son premier président est le basque Michel Ocafrain, président de l’AOP porc Kintoa.

Les chambres lancent un simulateur sur l’assurance récolte en viticulture
Les Chambres d’agriculture ont développé un simulateur, simple et gratuit, pour accéder en quelques clics au coût moyen d’une assurance récolte socle et au mon tant de la subvention associée. Il s’agit d’un outil simple à manier, qui permet rapidement de réfléchir à l’intérêt de s’assurer. Le simulateur permet de se poser des questions sur comment sécuriser financièrement son exploitation face aux aléas climatiques.
Le simulateur existe à ce jour sur les bassins Centre Val de Loire et Beaujolais mais il sera développé dans les prochains mois sur les autres bassins.

Un bon millésime pour les Vins du Sud-Ouest
Alors que la production viticole française était en recul cette année, les Vins du Sud-Ouest se sont démarqués par un repli bien plus nuancé, avec une production moyenne de l’ordre de celle des cinq dernières années et d’un bon millésime.

Le vin australien progresse
Le secteur viticole en Australie contribue pour 45,5 milliard AU$ à l’économie australienne ce qui représente une augmentation de 13% depuis la dernière analyse de 2015. Cette étude de l’interprofession Wine Australia donne une idée de ce secteur qui progresse sur le marché mondial du vin.

Jacques Creyssel à la tête de la fédération internationale du commerce
Jacques Creyssel, Délégué Général de la FCD, a été élu Président de la Fédération Internationale du Retail (FIRA). Il exercera ce mandat, à compter de janvier 2020, parallèlement à ses activités à la FCD. La FIRA (Federation of International Retail Associations) regroupe 38 fédérations du commerce appartenant à 23 pays. Son secrétariat est assuré par la National Retail Federation (NRF) à Washington.

Entrée en vigueur de l’Acte de Genève pour les signes de qualité
L’Union européenne a adhéré à l’Acte de Genève de l’Arrangement de Lisbonne sur les appellations d’origine et les indications géographiques (IG) le 26 novembre dernier. Cette adhésion permettra, selon L’Inao, l’entrée en vigueur de l’Acte de Genève le 26 février 2020 puisque l’Union européenne est le 5ème signataire.

Les lauréats du Prix Littéraire de la Gastronomie Antonin Carême et du Prix Spécial du Jury Pierre-Christian Taittinger
Le 12 décembre dernier, plus de 200 personnalités se sont réunies à la Table du Luxembourg pour la remise du 19e Prix Littéraire de la Gastronomie Antonin Carême et du 10e Prix Spécial du Jury Pierre-Christian Taittinger décernés respectivement à « David Toutain », publié aux Éditions de La Martinière, et « Huîtres », publié aux Éditions Hachette Cuisine.

Brèves de Niouzes

L’IGP Vins Charentais accélère sa stratégie de certification environnementale
Le Syndicat des producteurs et de promotion des vins de Pays Charentais va accompagner un nouveau groupe de producteurs dans la mise en œuvre d’une démarche de certification HVE et/ou ISO 14001 avec l’objectif que l’ensemble des 600 producteurs du territoire soient certifiés d’ici 2030.

Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence renforce sa communication
Les délégués de la production et du négoce de l’interprofession ont validé le plan de développement présenté par le président Jean-Jacques Bréban et voté une augmentation de cotisations de 25 % passant ainsi le budget du CIVP de 5,4 millions d’euros à 6,8 millions d’euros.

Partenariat entre Demain la Terre et Saveurs Commerce
L’Association Demain la Terre regroupant plus de 200 producteurs de fruits et légumes frais et transformés (soit un volume de 200 000 tonnes) et la Fédération Saveurs Commerce représentant les 12 000 Primeurs en magasin et sur marché ont signé une convention de partenariat en se fixant comme objectif d’assurer aux consommateurs des fruits et légumes sains, respectueux de l’environnement et des hommes ; promouvoir des relations commerciales équilibrées et transparentes ; mettre en œuvre une approche pédagogique auprès du consommateur ; valoriser la diversité des terroirs et des métiers de chacun.

UE : pas de taxes antidumping sur les importations de solution azotée
La décision prise par le Comité des instruments de défense commerciale (IDC) de l’Union européenne de ne pas s’opposer à une taxe antidumping sur les importations de solution azotée en provenance des États-Unis, de Russie et de Trinité-et-Tobago, conduit à une augmentation des coûts de production pour les agriculteurs européens de 2,8 milliards d’euros sur les cinq prochaines années.

100% des exploitations Solarenn  sont certifiées HVE
La coopérative bretonne Solarenn s’est lancée l’année dernière dans la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). En février 2019, 24 maraîchers (sur les 32) avaient obtenu la certification. Désormais, 100% des exploitations sont aujourd’hui certifiées.

Un traité d’analyse sensorielle pour le safran
La première méthode complète d’analyse sensorielle du safran, la seule épice provenant d’une fleur, le Crocus Sativus. Est désormais disponible. Ce traité d’analyse sensorielle développé par le docteur Christian Michel Lachaud est un livre de référence pour les milieux professionnels de la production – vente, pour les concours, pour la gastronomie, ainsi que pour les consommateurs avertis qui veulent enfin pouvoir s’assurer de la qualité du produit qu’ils achètent et se prémunir contre les fraudes.

Les éleveurs coopérateurs Brocéliande ont fait les Vieilles charrues
Le festival des Vieilles Charrues, rendez-vous incontournable de la scène musicale française, a accueilli les éleveurs coopérateurs Brocéliande. Venus en voisins au volant de leurs foodtrucks, ils ont fait une halte gourmande au cœur du festival breton afin de partager leur engagement dans l’élevage de porcs 100% français, non castrés, élevés sans an1bio1que dès la naissance et nourris sans OGM.

Chauffage des serres en agri bio : pour une harmonisation européenne
Le Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) a décidé d’autoriser l’utilisation de serres chauffées en agriculture bio, tout en l’encadrant. Prenant acte de cette décision, Suite à la proposition d’encadrement des dates de commercialisation des produits issus de l’agriculture sous serres chauffées en bio, Interfel a insisté sur l’importance d’obtenir une approche identique de la part des autres pays membres afin d’éviter les distorsions de concurrence ; ceci dans une optique à la fois de cohérence entre les opérateurs et de transparence vis-à-vis du citoyen.

Légumes bio sous serres chauffées : informer le consommateur
Interfel a vivement encouragé l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) à mettre en place une campagne de communication efficace afin d’informer les consommateurs sur les exigences françaises en matière de commercialisation des légumes bio sous serres chauffées.

La brique à vin provençale sous la forme d’un santon modernisé
À la demande du Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence, le duo de designers parisiens Joran Briand et Arnaud Berthereau (s’est approprié la figure du santon de Provence pour dessiner un rafraîchisseur totémique, qui iconise les Vins de Provence rosés. Son nom, c’est « Le santon ».

Nouveau logo, nouvelle identité visuelle pour les IGP du Gard
En 2019 les IGP du Gard innovent pour l’environnement en étant les premiers à intégrer dans leur cahier des charges 9 cépages tolérants aux maladies : Floréal, Voltis, Artaban, Vidoc, Cabernet blanc Cabernet Cortis, Muscaris, Souvignier et Soreli.

Bruno Berteloz succèdera à Alain Vialaret à la tête de Blue Whale
Directeur général de Pioneer semences France depuis 2013, Bruno Berteloz succèdera à Alain Vialaret à la direction de Blue Whale en juillet 2020.

Un nouveau président pour Sudvinbio
Nicolas Richarme, viticulteur en Côtes du Rhône dans le Gard, a été élu président de Sudvinbio, l’association interprofessionnelle des producteurs et metteurs en marché de vins biologiques qui regroupe 400 adhérents en Région Occitanie. Il succède à Patrick Guiraud.

Les Terrasses du Larzac ont 5 ans et un nouveau président
Sébastien Fillon, propriétaire du Clos du Serres, vient d’être élu à la présidence de l’AOC Terrasses du Larzac. Un changement dans la continuité de son prédécesseur Eric Ajorque pour cette appellation qui se veut rassembleuse, autour d’une feuille de route anniversaire : L’AOC fête ses cinq ans cet automne

Florence Parlier directrice de Coop de France
Florence Pradier a été nommée directrice générale de Coop de France. Elle rejoindra la structure à partir du mois de novembre. Vincent Magdelaine, qui assurait l’intérim du poste, devient directeur général adjoint.

Brèves de niouzes

Extension de la certification HVE pour le collectif Demain la Terre
Les producteurs membres de Demain la Terre ont obtenu le maintien de la certification HVE – Haute Valeur Environnementale avec l’ajout de nouvelles exploitations certifiées. Le périmètre de cette certification inclut toujours la SAS Val de Sérigny (melon), la SCEA Pot-au-Pin – Planète Végétal (carotte et poireau), la SARL Le Jardin de Rabelais (tomate et tomate cerise), la SCEA Verger de la Blottière (pomme et poire) et la SARL Clos des Costières – Saveurs des Clos (fruits à noyau), adjoints en 2019 de la SARL Picvert (salades et jeunes pousses) et l’exploitation Ange Rama (Saveurs des Clos, fruits à noyau). L’obtention en 2018 de la certification HVE dans un cadre collectif était une première dans la filière fruits et légumes.

Les Vignobles du Sud-Ouest portés par leurs cépages autochtones
Les Vignobles du Sud-Ouest connaissent aujourd’hui une belle progression de leurs ventes, aussi bien au niveau national qu’à l’export. Celle-ci s’appuie notamment sur une diversité unique de cépages, composée de 130 cépages autochtones qui permettent la mise en place d’une stratégie de différenciation. Selon les sources des douanes, les AOP et IGP du Sud-Ouest sont dynamiques à l’export (+ 0,9 % entre février 2018 et février 2019 en volume). Quant aux IGP, elles progressent de 3,6 % en volume (contre 0,6 % pour le total des IGP françaises) et de 7 % en valeur (contre 4 % pour l’ensemble des IGP françaises). Enfin, selon l’Iri la part de marché de vins AOP en grande distribution a progressé de 0,6 % entre 2017 et 2018, pour atteindre 10,1 %. Une proportion importante au regard de la taille du vignoble du Sud-Ouest, qui représente seulement 6,8 % du vignoble national.

Le vignoble du Sud-Ouest est le 4ème vignoble de France
Les Vignobles du Sud-Ouest représentent 30 % de la diversité génétique nationale et sont considérés comme le berceau des grands cépages océaniques mondiaux, dont la famille des cabernets, notamment le cabernet franc, ou le merlot. Les Vignobles du Sud-Ouest se démarquent ainsi par une identité unique, liée à la multitude de cépages autochtones (plus de 130 dont 40 actuellement utilisés) comme le fer servadou, le gros manseng, le loin-de-l’œil, la négrette, le prunelard ou le tannat.

Les Vins de Provence lancent un plan collectif de passage en HVE
Engagé dans la transition agro-écologique, le vignoble des Vins de Provence, qui se singularise par une forte proportion de vignes en bio (20 % contre 9 % au niveau national), souhaite accélérer la conversion des exploitations vers un label environnemental pour atteindre 60 % de surfaces labellisées d’ici cinq ans. Un plan collectif vient d’être lancé, s’appuyant sur la certification HVE (Haute Valeur Environnementale). 

Le Concours National des Crémants à Die
Après Bordeaux en 2018, c’est l’AOC Crémant de Die qui a reçu l’édition 2019 du concours national des crémants et ses différentes délégations régionales, le 24 mai dernier. Crémant d’Alsace est arrivé en tête du concours avec 49 médailles dont 27 en or. Suivent ensuite Crémant de Bourgogne avec 46 médailles (17 en or), Crémant de Loire avec 29 médailles (18 en or), puis Crémant du Luxembourg avec 27 médailles (21 en or) et Crémant de Bordeaux avec 19 médailles (11 en or).

L’aide à l’amélioration des peuplements forestiers évolue en 2019
L’aide à l’amélioration des peuplements forestiers, instituée en 2018, vise à remédier à l’insuffisance du renouvellement de la forêt française, en qualité et en quantité. Cette mesure, s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’Investissement (GPI) 2018-2022 et du plan d’actions interministériel forêt-bois lancé fin 2018. Elle est reconduite en 2019. Ce dispositif, financé par le Fonds stratégique de la forêt et du bois (FSFB), dispose pour 2019 d’une enveloppe de 8 M€ de crédits dédiés à l’amont forestier. L’aide, versée aux propriétaires forestiers sous forme de subvention, doit permettre d’assurer cette année les travaux de reboisement d’environ 4 000 ha.

Naturalia lance la première banane BIO française
Pour la rentrée Naturalia est la première enseigne à proposer la première banane bio française. Les bananiers de Michel Blondel La Rougerie poussent au Lorrain en Martinique. Il est aujourd’hui devenu le premier producteur de banane bio de l’île.

Isabelle Chmitelin nommée directrice de cabinet de Didier Guillaume
Isabelle Chmitelin  a été nommée directrice de cabinet par Didier Guillaume le 13 mai dernier. Elle succède à ce poste à Jacques Billant qui occupait ces fonctions depuis octobre 2018.  Inspectrice générale en chef de la santé publique vétérinaire, Isabelle Chmitelin a effectué l’essentiel de sa carrière au ministère en charge de l’agriculture.

Luc Vermeulen réélu président de la FNCUMA
La fédération nationale des Cuma qui a tenu son congrès national à Clermont-Ferrand le 4 juin dernier, a réélu son président Luc Vermeulen pour un mandant de 3 ans.

Bruno Ferreira nommé directeur général de l’alimentation
Bruno Ferreira, Inspecteur général de santé publique vétérinaire, a été nommé directeur général de l’alimentation (DGAL). Il succède à Patrick Dehaumont qui occupait ces fonctions depuis 2012.

Brèves de Niouzes

Interfel veut créer son comité régional Occitanie
La création du comité régional d’Interfel pour la région Occitanie devrait être annoncée à l’occasion du MedFEL

Les dons de légumes ont progressé en 2018
1 454 tonnes de produits ont été donnés par le secteur agricole en 2018 via l’association SOLAAL, qui fait le lien avec les associations d’aide alimentaire habilitées. Les producteurs de légumes ont donné 45 % de produits en plus par rapport à 2017, indique SOLAAL. Les dons de pommes ont en revanche enregistré une baisse très significative en raison du retrait communautaire lié à l’embargo russe,

Les producteurs de mâche du Bassin nantais en appellent au soutien des consommateurs
Une première fois en janvier, à la veille du Sival, puis début mars, en sortie de campagne hivernale, les Maraîchers Nantais ont tiré la sonnette d’alarme à propos des coûts de production de la mâche : renchérissement du coût horaire du travail et accroissement des opérations de désherbage ont, en effet, généré ces derniers mois des augmentations significatives des charges de production pouvant atteindre dans certains cas jusqu’à 40%. La filière a, dans ce contexte, lancé un appel aux opérateurs de l’aval afin qu’ils prennent en compte cette réalité pour revaloriser les prix, tant sur le marché de gré à gré que dans le cadre de la contractualisation.