Accueil Filières Filières

Filières

Banane des Antilles « Zéro résidu de pesticides »
Nouvel adhérent au Collectif Nouveaux champs, la banane de Guadeloupe et de Martinique va commercialiser d’ici la fin du mois des bananes « Zéro résidu de pesticides ». En effet, les producteurs ont réussi à mettre en place des méthodes de cultures respectueuses de l’environnement, qu’il s’agisse de jachère et de rotation des cultures pour fertiliser et régénérer les sols, de désherbage mécanique des sols et d’utilisation de couverts végétaux pour éviter l’utilisation d’herbicides et favoriser la biodiversité, et enfin l’installation de pièges à phéromones contre le charançon du bananier.

Pomme : récolte en hausse en France
Selon les chiffres communiqués par l’Association nationale Pommes-Poires (ANPP), la récolte de pommes françaises pour 2019 a été estimée à 1,65 million de tonnes. Elle est en hausse de 6 % par rapport à la moyenne des récoltes 2015/2016/2018, la récolte de l’année 2017 n’étant pas comptabilisée, car jugée atypique du fait du gel généralisé en Europe. Cela étant, cette nouvelle campagne affiche une récolte en hausse par rapport à la moyenne des récoltes 2015/2016/2018 pour Golden Delicious et Gala et ses mutants. Enfin, Pink Lady® qui est toujours en phase de développement a pris la place de Granny Smith sur la 3ème marche du podium des variétés de pommes produites en France.

Pomme : la Pologne affectée par le gel
La récolte européenne est l’une des plus faibles de la décennie. Elle est estimée à 10,5 millions de tonnes, soit 2,7 millions de tonnes de moins qu’en 2018. Cependant, cette petite récolte masque la disparité entre l’Ouest et l’Est de l’Europe. En effet, si dans l’ensemble les pays de l’Ouest affichent une certaine stabilité dans leurs prévisions de récolte, les pays de l’Est, notamment la Pologne, ont annoncé une production à la baisse (- 33%) liée aux importants épisodes de gel qui ont affectés les vergers.

Poire : une production européenne à la baisse
Avec une prévision de 115 000 tonnes environ, la production française de poires accuse une baisse de volume de 19 % par rapport à la moyenne des récoltes de 2015/2016/2018. Au niveau européen, la récolte est qualifiée de « historiquement basse » avec à peine plus de 2 millions de tonnes. L’Italie, qui est le premier producteur européen, a affiché un lourd déficit de 30 %, et l’Espagne espère une production suffisante. La Portugal, les Pays-Bas et la Belgique annoncent une récolte inférieure à l’année passée. Quant à la France, Comice et Williams sont déficitaires comme dans le reste de l’Europe. Cette situation devrait profiter à la Conférence qui affiche, comme pour les années passées, une production stable.

Vitiviniculture : récolte en baisse à cause de la canicule
Selon les chiffres communiqués par Agreste, le ministère de l’agriculture a revu à la baisse la production de vin en 2019 à 42,2 millions d’hectolitres, « soit un niveau inférieur de 14 % à celui de 2018 ».