Accueil Niouzes de Bruxelles Niouzes de Bruxelles

Niouzes de Bruxelles

Accord commercial entre l’UE et le Mercosur
L’Union européenne et le Mercosur, un bloc économique comprenant l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, sont parvenus à un accord politique en vue d’un accord commercial ambitieux, équilibré et global. Le nouveau cadre commercial — qui fait partie d’un accord d’association plus large entre les deux régions — consolidera leur partenariat politique et économique stratégique et créera d’importantes possibilités de croissance durable de part et d’autre, tout en respectant l’environnement et en préservant les intérêts des consommateurs européens et des secteurs économiques sensibles.

La Commission européenne renforce son soutien au secteur apicole européen
Au cours des trois prochaines années, la Commission européenne versera 120 millions d’euros au secteur apicole européen afin de soutenir son rôle essentiel dans l’agriculture et l’environnement. Cela représente une augmentation de 12 millions d’euros par rapport au soutien apporté pour la période 2017-2019.

L’UE et les USA parviennent à un accord sur les importations de viande bovine sans hormones
Le 14 juin dernier, la Commission a informé les États membres de l’issue favorable des négociations visant à réexaminer le fonctionnement d’un contingent existant pour l’importation de viande bovine sans hormones dans l’UE. Phil Hogan, commissaire chargé de l’agriculture, a notamment déclaré à ce sujet, « que l’accord n’entraînera pas de modification de la quantité, de la qualité, ni de la sécurité de la viande bovine importée dans l’UE, qui restera conforme aux normes élevées de l’Union. »

De nouvelles règles pour protéger les agriculteurs dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire
De nouvelles règles européennes qui garantiront la protection de 100% des agriculteurs européens ainsi que des fournisseurs de petite et moyenne taille contre les pratiques commerciales déloyales dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire sont entrées en vigueur le 30 avril dernier. Ainsi, 16 pratiques commerciales déloyales imposées de manière unilatérale par un partenaire commercial, quel qu’il soit (détaillants, transformateurs de denrées alimentaires, grossistes, coopératives, organisations de producteurs, producteur isolé) seront interdites à travers l’UE. Les États membres devaient désigner des autorités chargées de l’application des nouvelles règles dotées du pouvoir d’imposer des amendes et d’ouvrir des enquêtes à la suite de plaintes.

1 milliard d’euros pour faciliter l’accès au financement aux jeunes agriculteurs
La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont lancé le 29 avril dernier un programme de prêts d’un milliard d’euros ciblant plus particulièrement les jeunes agriculteurs. En 2017, 27% des demandes de prêt adressées aux banques par des jeunes agriculteurs de l’UE ont été rejetées, contre 9% seulement pour les autres exploitations. Le programme de prêts d’un milliard d’euros annoncé aujourd’hui par le commissaire à l’agriculture, Phil Hogan, et le vice-président de la BEI, Andrew McDowell, vise à accroître l’accès au financement des agriculteurs de l’Union européenne, en particulier des jeunes agriculteurs.