Accueil Filières Filières

Filières

Viticulture : Un nouveau dispositif de classification des pulvérisateurs
Avec la labellisation des pulvérisateurs, la viticulture se penche sur la maîtrise de la qualité de la pulvérisation pour une réduction de l’utilisation des intrants. « Label Pulvé » est le nouveau dispositif de classification des pulvérisateurs selon leurs performances, proposé par l’IFV avec l’appui de l’IRSTEA. Il a été présenté le 18 juin dernier sur le site Agropolis de Montpellier. « Cette démarche s’inscrit dans notre agenda qui vise à proposer des solutions pratiques aux vignerons dans le contexte réglementaire phytosanitaire », a commenté Jean-Pierre Van Ruyskensvelde, directeur général de l’Institut Français de la vigne et du vin,

Huiles et protéines végétales : valoriser les productions françaises
L’interprofession des huiles et protéines végétales « Terres Univia » a tenu son assemblée générale le 28 juin. L’occasion de mobiliser l’ensemble de la filière avec l’objectif de valoriser les productions françaises. Ainsi, Terres Univia a déployé un vaste plan pour soutenir le made in France. En cohérence avec les objectifs de la filière, et construit le plan CVO 2018-2020 pour concrétiser la souveraineté en protéines végétales de 10%, valoriser l’huile des oléagineux par les biocarburants et engager la démarche de durabilité en production. Pour info, la valorisation de la protéine issue du tourteau de colza non OGM et de l’huile (dont un tiers en alimentation humaine et deux tiers en énergie renouvelable) a conduit à doubler l’autosuffisance nationale en protéines. Cette valorisation se poursuit grâce à un plan de filières ambitieux.

Le rosé gagne des volumes AOC Languedoc
Selon les données du CIVl, la récolte 2018 en AOC Languedoc atteint 1,416 Mhl en hausse de 9 % sur un an. Une récolte qui signe un retour à la normale mais avec des ajustements au niveau des couleurs. Et le fait marquant cette année, c’est la part du rosé. « Nous sommes passés d’un volume de 59 000 hl en rosé en 2013 à 162 000 hl aujourd’hui, soit plus de 100 000 hl en cinq ans. Le rosé est devenu majoritaire en 2018 », Christophe Jammes, responsable du service économique et études du CIVL. L’appellation se redéfinit désormais en rosés et en rouges. Avec des rosés et des blancs se portant plutôt bien cette année. En 10 mois, 38 000 hl supplémentaires ont été enregistrés en contrats d’achat d’AOC Languedoc rosés, sur la campagne du 1er août 2018 au 31 mai 2019. A l’export, 2018 signe une nouvelle année record pour les AOC Languedoc à 211,535 M€ de chiffre d’affaires soit une progression de plus de 99 millions d’euros en huit ans.