Accueil Brèves de Niouzes Brèves de niouzes

Brèves de niouzes

Extension de la certification HVE pour le collectif Demain la Terre
Les producteurs membres de Demain la Terre ont obtenu le maintien de la certification HVE – Haute Valeur Environnementale avec l’ajout de nouvelles exploitations certifiées. Le périmètre de cette certification inclut toujours la SAS Val de Sérigny (melon), la SCEA Pot-au-Pin – Planète Végétal (carotte et poireau), la SARL Le Jardin de Rabelais (tomate et tomate cerise), la SCEA Verger de la Blottière (pomme et poire) et la SARL Clos des Costières – Saveurs des Clos (fruits à noyau), adjoints en 2019 de la SARL Picvert (salades et jeunes pousses) et l’exploitation Ange Rama (Saveurs des Clos, fruits à noyau). L’obtention en 2018 de la certification HVE dans un cadre collectif était une première dans la filière fruits et légumes.

Les Vignobles du Sud-Ouest portés par leurs cépages autochtones
Les Vignobles du Sud-Ouest connaissent aujourd’hui une belle progression de leurs ventes, aussi bien au niveau national qu’à l’export. Celle-ci s’appuie notamment sur une diversité unique de cépages, composée de 130 cépages autochtones qui permettent la mise en place d’une stratégie de différenciation. Selon les sources des douanes, les AOP et IGP du Sud-Ouest sont dynamiques à l’export (+ 0,9 % entre février 2018 et février 2019 en volume). Quant aux IGP, elles progressent de 3,6 % en volume (contre 0,6 % pour le total des IGP françaises) et de 7 % en valeur (contre 4 % pour l’ensemble des IGP françaises). Enfin, selon l’Iri la part de marché de vins AOP en grande distribution a progressé de 0,6 % entre 2017 et 2018, pour atteindre 10,1 %. Une proportion importante au regard de la taille du vignoble du Sud-Ouest, qui représente seulement 6,8 % du vignoble national.

Le vignoble du Sud-Ouest est le 4ème vignoble de France
Les Vignobles du Sud-Ouest représentent 30 % de la diversité génétique nationale et sont considérés comme le berceau des grands cépages océaniques mondiaux, dont la famille des cabernets, notamment le cabernet franc, ou le merlot. Les Vignobles du Sud-Ouest se démarquent ainsi par une identité unique, liée à la multitude de cépages autochtones (plus de 130 dont 40 actuellement utilisés) comme le fer servadou, le gros manseng, le loin-de-l’œil, la négrette, le prunelard ou le tannat.

Les Vins de Provence lancent un plan collectif de passage en HVE
Engagé dans la transition agro-écologique, le vignoble des Vins de Provence, qui se singularise par une forte proportion de vignes en bio (20 % contre 9 % au niveau national), souhaite accélérer la conversion des exploitations vers un label environnemental pour atteindre 60 % de surfaces labellisées d’ici cinq ans. Un plan collectif vient d’être lancé, s’appuyant sur la certification HVE (Haute Valeur Environnementale). 

Le Concours National des Crémants à Die
Après Bordeaux en 2018, c’est l’AOC Crémant de Die qui a reçu l’édition 2019 du concours national des crémants et ses différentes délégations régionales, le 24 mai dernier. Crémant d’Alsace est arrivé en tête du concours avec 49 médailles dont 27 en or. Suivent ensuite Crémant de Bourgogne avec 46 médailles (17 en or), Crémant de Loire avec 29 médailles (18 en or), puis Crémant du Luxembourg avec 27 médailles (21 en or) et Crémant de Bordeaux avec 19 médailles (11 en or).

L’aide à l’amélioration des peuplements forestiers évolue en 2019
L’aide à l’amélioration des peuplements forestiers, instituée en 2018, vise à remédier à l’insuffisance du renouvellement de la forêt française, en qualité et en quantité. Cette mesure, s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’Investissement (GPI) 2018-2022 et du plan d’actions interministériel forêt-bois lancé fin 2018. Elle est reconduite en 2019. Ce dispositif, financé par le Fonds stratégique de la forêt et du bois (FSFB), dispose pour 2019 d’une enveloppe de 8 M€ de crédits dédiés à l’amont forestier. L’aide, versée aux propriétaires forestiers sous forme de subvention, doit permettre d’assurer cette année les travaux de reboisement d’environ 4 000 ha.

Naturalia lance la première banane BIO française
Pour la rentrée Naturalia est la première enseigne à proposer la première banane bio française. Les bananiers de Michel Blondel La Rougerie poussent au Lorrain en Martinique. Il est aujourd’hui devenu le premier producteur de banane bio de l’île.

Isabelle Chmitelin nommée directrice de cabinet de Didier Guillaume
Isabelle Chmitelin  a été nommée directrice de cabinet par Didier Guillaume le 13 mai dernier. Elle succède à ce poste à Jacques Billant qui occupait ces fonctions depuis octobre 2018.  Inspectrice générale en chef de la santé publique vétérinaire, Isabelle Chmitelin a effectué l’essentiel de sa carrière au ministère en charge de l’agriculture.

Luc Vermeulen réélu président de la FNCUMA
La fédération nationale des Cuma qui a tenu son congrès national à Clermont-Ferrand le 4 juin dernier, a réélu son président Luc Vermeulen pour un mandant de 3 ans.

Bruno Ferreira nommé directeur général de l’alimentation
Bruno Ferreira, Inspecteur général de santé publique vétérinaire, a été nommé directeur général de l’alimentation (DGAL). Il succède à Patrick Dehaumont qui occupait ces fonctions depuis 2012.