Accueil Brèves de Niouzes Brèves de Niouzes

Brèves de Niouzes

 Succès des premières rencontres nationales de la HVE
Le 13 février ont eu lieu les premières rencontres nationales de la Haute Valeur Environnementale (HVE) au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. La Haute Valeur Environnementale, basée sur des indicateurs de performance environnementale correspond au niveau le plus élevé du dispositif de certification environnementale des exploitations agricoles. Les acteurs engagés dans la Haute Valeur Environnementale ont pu y expliquer leurs motivations, les avantages de cette démarche et la valeur ajoutée qu’elle génère. Producteurs, transformateurs, consommateurs, distributeurs, ONG et institutions ont pu présenter en quoi la Haute Valeur Environnementale est également un élément important pour répondre à la demande sociétale sur le respect de l’environnement, de la biodiversité et des principes agroécologiques.

La mâche nantaise dans la tourmente des coûts de production
Forte inquiétude pour la production de mâche en région nantaise. Les producteurs de mâche du bassin nantais sont actuellement confrontés à une hausse importante des coûts de production faisant planer un risque majeur de raréfaction d’une production emblématique de la région. La filière appelle à une revalorisation des prix à la production pour assurer la pérennité des entreprises.

Une présidence bicéphale pour la FNPFruits
Luc Barbier a souhaité se retirer de la présidence de La FNPFruits dont il était élu depuis juin 2012, et à la tête de laquelle il avait joué les prolongations l’année dernière. C’est une présidence bicéphale qui succède au producteur de mirabelles de Lorraine. Les heureux élus sont Charlie Gautier, producteur de pommes à la Bruère sur Loir dans la Sarthe et Patrice Vulpian producteur de pêches et nectarines à Saint-Martin de Crau dans les Bouches-du-Rhône.

Soufflet poursuit son développement sur le port de Metz

Le Groupe Soufflet et le port de Metz ont renouvelé la convention d’occupation qui les lie pour les 25 prochaines années. Par ailleurs Soufflet consolide sa présence sur le premier port fluvial céréalier de France avec le lancement du chantier d’extension de ses silos qui représente un investissement de 9 millions d’euros. L’actuelle capacité de stockage de 104 000 tonnes s’élèvera à 144 000 tonnes pour la moisson 2020. Cet investissement est destiné à poursuivre la valorisation des productions céréalières françaises à l’export.

La BEI accorde un prêt de 40 millions d’euros à la coopérative Sodiaal.
La Banque européenne d’investissement (BEI) accorde un prêt de 40 millions d’euros à la coopérative Sodiaal pour accompagner le financement de son programme de Recherche et Développement. L’opération s’inscrit dans le cadre des actions du fonds européen d’investissement stratégique (FEIS), aussi appelé « Plan Juncker ».
Sodiaal, première coopérative laitière en France et troisième en Europe compte
20 000 sociétaires et transforme 4,7 milliards de litres de lait dans 70 sites industriels en France. L’ensemble du projet de R&D auquel participe la BEI représentera un montant global de 80 millions d’euros investis sur la période 2018-2021.

Les vergers écoresponsables font campagne
Pour la campagne de commercialisation 2018/2019, 1 308 pomiculteurs de France et 269 stations de conditionnement ont obtenu l’agrément Vergers écoresponsables. Ces opérateurs, tous adhérents à l’ANPP (Association Nationale Pommes Poires), se sont engagés à respecter le plan de contrôle de la Charte Vergers écoresponsables. Leur structure a fait l’objet d’un contrôle externe réalisé par un organisme de contrôle indépendant.

L’appellation Fitou joue la carte du vin bio 
La plus ancienne appellation du Languedoc affirme son positionnement vers la viticulture biologique. Avec 9 domaines certifiés, 7 en conversion et autant engagés dans des démarches agro-environnementales, l’AOC dont la reconnaissance en cru communal vient d’être validée par l’INAO, affirme son dynamisme pour ses soixante-dix ans.

La télédéclaration des aides animales est ouverte
La procédure de télédéclaration 2019 est ouverte depuis le 1er janvier 2019 pour les aides animales en métropole : aides ovines, aide caprine, aide aux bovins laitiers en zone de montagne, aide aux bovins laitiers hors zone de montagne, aides aux veaux sous la mère et aux veaux issus de l’agriculture biologique et aide aux bovins allaitants.

Création du premier comité régional d’Interfel
Le premier comité régional d’Interfel a été créé officiellement pour la région Auvergne Rhône Alpes le 28 janvier sur le mondial de la restauration et de l’hôtellerie à Lyon (Sirha). Christian Berthe a été élu président par le conseil d’administration à l’unanimité. L’Interprofession des fruits et légumes frais marque ainsi sa volonté de représentation, au plus près des acteurs régionaux. La création du comité régional d’Interfel région Ile-de-France sera annoncée le 25 février prochain au Salon de l’agriculture.

Christel Teyssèdre réélue présidente d’Aprifel

Christel Teyssèdre, primeur à Prayssac dans le Lot et présidente de Saveurs commerce (ex UNFD) a été réélue à la tête du Conseil d’administration d’Aprifel. André Bouchut (Confédération Paysanne) et Jacques Rouchaussé (président délégué Commission communication d’Interfel) sont les nouveaux élus membres du bureau, respectivement vice-président et trésorier adjoint. Quant à Jean-Louis Ogier (Coordination Rurale) et Georges Daniel (FCD), ils ont été reconduits dans leurs fonctions respectives de secrétaire et trésorier.

Claude Cochonneau président de Groupe Agrica
Claude Cochonneau assure la présidence de Groupe Agrica et la vice-présidence du GIE Agrica Gestion depuis le 1er janvier 2019 en tant que représentant du collège des adhérents (FNSEA). Par ailleurs, il brigue un nouveau mandat à la présidence de l’APCA.

Jean-Marie Aurand directeur général de l’ONF, par intérim
Jean-Marie Aurand a été nommé par intérim à la tête de l’Office national des forêts à compter du 18 janvier. Son intérim permettra d’assurer la transition de la direction générale de l’établissement jusqu’à la désignation d’un nouveau directeur général.

Une association pour la promotion de la meunerie de France
Suite à leur démission de l’Association Nationale de la Meunerie Française (ANMF) résultant d’un désaccord avec la proposition d’augmenter la Cotisation Volontaire Obligatoire (CVO) perçue sur les farines panifiables à hauteur de 5 euros par tonne à compter du 1er juillet 2019, CA.PRO.GA La Meunière, Grands Moulins de Paris, Moulins Dumée et Moulins Soufflet ont créé le 14 janvier dernier l’Association de Promotion de la Meunerie de France qui représentera leurs intérêts auprès des pouvoirs publics.

Le guide des maladies et ravageurs du lin oléagineux est arrivé
Publié par Terres Inovia, ce guide est organisé en 12 fiches pédagogiques qui précisent la nuisibilité, la période d’observation, les principaux éléments de surveillance et de lutte ainsi que le cycle biologique des maladies et ravageurs du lin oléagineux d’hiver et de printemps. Commande en ligne sur www.terresinovia.fr