Accueil Brèves de Niouzes Brèves de Niouzes

Brèves de Niouzes

Appel à projets « Agriculture et alimentation de demain »
Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement ont annoncé le lancement d’un appel à projets (AAP) « Agriculture et alimentation de demain », opéré par FranceAgriMer, en collaboration avec l’Ademe et Bpifrance. Cet AAP s’inscrit dans le cadre de l’axe 3 « Innovation et structuration des filières » du volet agricole du Grand plan d’investissement (GPI) et vise à sélectionner et soutenir des projets d’un coût total minimum de 2 millions d’euros, dont l’objet (nouveau produit, procédé, service ou modèle économique) se caractérise par un fort potentiel d’innovation.

Un partenariat tripartite pour les viticulteurs
A l’initiative de Fruition Sciences, les solutions de Weather Measures et de l’IFV sont désormais intégrées à la plateforme 360viti qui offrent aux vignerons un outil inédit de protection et de pilotage viticole, qu’il s’agisse du changement climatique ou de la limitation des traitements. Ce partenariat tripartite a été présenté récemment au Vinitech à Bordeaux.

101,5 M€ pour les départements touchés par la sécheresse sur prairies
Le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) s’est réuni le 12 décembre dernier afin notamment d’examiner les premières demandes de reconnaissance du caractère de calamité agricole des départements touchés par la sécheresse 2018. Les départements reconnus (en totalité ou partiellement) au titre des calamités agricoles sécheresse sur prairies sont l’Allier, le Cantal, la Corrèze, la Côte d’Or, la Creuse, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, la Saône-et-Loire et la Haute-Vienne. Ces 12 départements représentent un montant d’indemnisation de plus de 101,5 M€.

Laurent Grandin nouveau président d’Interfel
Laurent Grandin a été élu à la présidence d’Interfel pour 3 ans au lendemain de l’inauguration de la Maison des fruits et légumes. Il succède à Bruno Dupont, qui, conformément aux statuts, a assuré deux mandats. Laurent Grandin a donc quitté ses fonctions au sein du conseil d’administration de l’UNCGFL. Le bureau d’Interfel est passé de 4 à 6 membres avec la création des postes de secrétaire Général Adjoint et trésorier adjoint. Jean-Michel Delannoy président de Felcoop devient vice-président, Daniel Sauvaitre représentant la Gefel est reconduit dans ses fonctions de secrétaire général, Alain Kritchmar de la Chambre syndicale des importateurs de fruits et légumes frais est nommé secrétaire général adjoint, Daniel Corbel de l’Aneefel est reconduit dans ses fonctions de trésorier, et Jean-Louis Ogier de la Coordination rurale a été élu trésorier adjoint. Les présidents délégués des commissions ont été élus avec Jacques Rouchaussé (Légumes de France) à la commission communication, Daniel Sauvaitre à l’économie, Daniel Corbel à l’international et Bernard Estivin (UNCGFL) à l’innovation, recherche, expérimentation et formation. Laurent Grandin, présentera sa feuille de route pour l’interprofession lors d’une conférence de presse en janvier prochain.

Les marchés de gros s’engagent avec la production et de la distribution
Dans le cadre de la Journée nationale de la Fédération des Marchés de gros (FMGF) qui a eu lieu le 30 novembre dernier au Sénat, les Marchés de gros de France ont signé une charte d’engagement avec les acteurs de l’amont et de l’aval : Jeunes Agriculteurs (JA), la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA), la Confédération Française du Commerce de gros et International (CGI), la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail (CGAD), le Réseau interprofessionnel de la Restauration Collective Restau’co, Cette charte a vocation à valoriser la diversité de l’agriculture et des produits locaux auprès des acteurs de la distribution alimentaire de proximité.

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lance son 11ème programme
« Sauvons l’eau » 2019-2024 : 2,6 milliards d’euros pour le bon état des eaux et l’adaptation au changement climatique Le nouveau programme « Sauvons l’eau » de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse entrera en vigueur le 1er janvier 2019 pour 6 ans. Fort de plus de 2,6 milliards d’euros de capacité d’intervention, il priorise les actions et investit là où il y a urgence pour améliorer la qualité de l’eau, économiser la ressource, restaurer le caractère naturel des rivières et zones humides et garantir la solidarité en faveur des territoires ruraux. Dans un contexte de tension accrue sur la ressource en eau, le programme consacre 40% du montant total des aides à l’adaptation au changement climatique.

Renouvellement de l’approbation du cuivre
Un accord a été trouvé le 27 novembre à Bruxelles en faveur du renouvellement de l’approbation européenne du cuivre pour une durée de 7 ans. Cette autorisation est toutefois assortie de restrictions importantes et d’une diminution des quantités utilisées qui ne devront pas dépasser une moyenne de 4 kg par hectare et par an, et 28 kg pour 7 ans au maximum.

L’AOC Fitou fête ses 70 ans
Créée en 1948 dans l’Aude, la plus ancienne appellation rouge du Languedoc célèbre avec le Millésime 2018 ses soixante-dix ans. Retour sur l’histoire d’un vignoble du massif des Corbières qui tire sa force d’une particularité : deux terroirs, le « Fitou maritime » et le « Fitoumontagne » y jouent un tango gagnant autour du cépage identitaire, le Carignan.

L’huile de noix du Périgord en AOC
La noix du Périgord, qui possède déjà une AOC (et une AOP, la déclinaison européenne de l’AOC) pour les noix fraîches, les noix sèches et les cerneaux de noix, peut désormais se targuer d’avoir une AOC pour l’huile de noix.
Le cahier des charges, qui avait reçu un avis favorable de l’Inao en juin dernier, n’a fait l’objet d’aucune opposition pendant le délai légal qui courrait jusqu’au 17 septembre. De fait, l’obtention de l’AOC est validée, mais le Syndicat de la noix du Périgord attend encore la publication au Journal officiel. Ainsi, les premiers litres d’huile de noix du Périgord AOC devraient être issus des récoltes de noix de 2019.
Le syndicat compte désormais faire passer son dossier aux instances européennes, qui devraient prendre un an à 18 mois pour le valider. L’huile de noix du Périgord AOP pourrait ainsi être commercialisée à compter de 2021.

L’enseignement supérieur agronomique en restructuration
Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ont confirmé leur soutien au projet d’un établissement « leader » dans les sciences et industries du vivant et de l’environnement, AgroParisTech, membre d’une université de premier rang international, l’Université ParisSaclay. Ils soutiennent également l’apparition d’un établissement « leader » sur les questions d’agriculture, alimentation et environnement, composé d’écoles fortement ancrées dans les territoires et en lien avec les filières. Ce second établissement devrait naître en 2020 du rapprochement de Montpellier SupAgro et d’AgroCampus Ouest. Il sera fortement associé à l’Université de Montpellier.

Sophie Delaporte, secrétaire générale du ministère de l’agriculture
Sophie Delaporte a été nommée secrétaire générale du ministère le 5 décembre dernier. Elle succède à Valérie Metrich-Hecquet, nommée directrice générale de la performance économique et environnementale des entreprises au sein du ministère.