Accueil Régions Régions

Régions

Occitanie – Les appellations du Languedoc résistent aux intempéries
En Languedoc, le Millésime 2018 des appellations n’a pas été trop impacté par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’Aude.
Les appellations Cabardès et Minervois ont été les plus durement touchées par les intempéries. En Cabardès, tous les vignobles de l’AOC ont été touchés par le ravinement extrême et de lourds travaux d’hiver sont à prévoir. Plusieurs chais ont été inondés atteignant les machines (pressoirs, pompes, etc.). Heureusement, les vins stockés ou en fermentation dans les cuves toujours surélevées pour les besoins du travail ont été épargnés. « Notre chai a été inondé et ce sont quelques 50 palettes qui sont inutilisables soit 30 000 bouteilles qui ne pourront être vendues. L’eau est montée jusqu’à 40 cm dans la cave et dans les bureaux. Côté vignoble ce sont 3 ou 4 ha de vignes avec des rangs couchés. D’importants travaux de relevage et de nettoyage vont devoir être entrepris dans les prochains jours, » témoigne Stéphanie Ramé de la Maison Ventenac et Présidente de l’AOC Cabardès.
Chez Carine Farre du Vignoble du Loup Blanc en Minervois, les eaux sont sorties de leur lit et ont traversé la route entre les 2 caves. « L’eau est montée à 45 cm dans la cave de vinification et dans les locaux techniques, à 10 cm dans le caveau et à 1 m dans la cave de stockage ! Nous avons environ 35 000 bouteilles à reconditionner. Le matériel agricole a été détruit en grande partie. Les vignes en bord de rivière ont été très abîmées (…), » explique Carine Farre.
Du côté des autres appellations audoises, il y a peu de dégâts à déplorer sur l’AOC Limoux excepté sur le secteur Saint-Hilaire et les abords des cours d’eau. Le vignoble de la Malepère n’a subi aucun dommage. La zone Corbières et Corbières Boutenac a été relativement préservée. Seules sont à déplorer des inondations de vignes déjà récoltées qui nécessiteront des travaux de relevage.
Enfin, concernant les appellations héraultaises, le vignoble de Saint-Chinian a subi d’importants ravinements sur les parcelles d’AOC situées sur les coteaux et certains murets se sont effondrés. Toutes les autres appellations du Languedoc ont été épargnés par les conséquences de ces fortes pluies.
Cet épisode pluvieux aurait pu s’avérer beaucoup plus dramatique sans le savoir faire des vignerons qui font de l’entretien de leur environnement (entretien des haies et des fossés notamment) une priorité depuis de nombreuses années. (Source CIVL)

Pays de la Loire – Un guide pour accompagner les producteurs bio de plantes à parfum, aromatiques et médicinales
La Coordination Agrobiologique des Pays de la Loire (CAB) vient d’éditer, en coopération avec 12 producteurs, le guide technique « Produire des plantes à parfum, aromatiques et médicinales bio, véritable outil d’aide à l’installation et à la production. » En pleine expansion, la filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM ou PSBBE pour plantes de santé, beauté, bien-être) connaît une forte croissance de la demande, supérieure à l’offre, qu’il s’agisse du secteur de l’herboristerie, des laboratoires pharmaceutiques, etc. Menthe poivrée, mélisse, camomille romaine, matricaire, fenouil doux et amer, menthe douce, thym, mauve, etc. Les plantes à parfum, aromatiques, médicinales (PPAM) progressivement rebaptisées plantes de santé, beauté, bien-être (PSBBE) suscitent depuis quelques années un intérêt croissant et sont en pleine expansion en Pays de la Loire.
Porté par la recherche de naturalité des consommateurs, le marché français connaît en effet une véritable dynamique avec une demande supérieure à l’offre sur tous les secteurs d’activités liés : parfumerie, cosmétique, compléments alimentaires, agroalimentaire, herboristerie, phytopharmaceutique, etc.
Dans les Pays de la Loire, la surface cultivée des PPAM bio (certifiée et en certification) est passée de 131 hectares en 2011 à 304 hectares en 2016. La région compte 71 exploitations cultivant des PPAM bio, représentant 13,2 % des surfaces totales PPAM (données ORAB, 2016).