Accueil Édito Édito – Juillet 2018

Édito – Juillet 2018

Un loup n’appartenant pas à la lignée italo-alpine a été identifié en Lozère dans le secteur de la Margeride. Selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage qui a repéré l’animal et qui est chargé du suivi biologique de l’espèce en France, l’individu serait apparenté à des loups de lignée balte. Cependant, ce loup ne semble pas être atteint du « syndrome de balte hasard », car sans être formels, les spécialistes qui attendent les résultats des analyses complémentaires aux analyses génétiques déjà réalisées à partir d’échantillons de poils et d’urine sont convaincus de la faible probabilité de son arrivée naturelle dans le sud de la France.
Pour les défenseurs du pastoralisme, « le loup est dans la Margeride » et c’est inconcevable pour l’avenir des élevages. Si l’homme reste un loup pour l’homme, il n’en demeure pas moins qu’une expertise technique et juridique est en cours, afin de permettre de fixer les modalités de retrait du milieu naturel de ce loup originaire d’Europe de l’Est. Il y a des jours où il ne fait pas bon être migrant.