Accueil Niouzes de Bruxelles Niouzes de Bruxelles

Niouzes de Bruxelles

Nouvelle initiative de financement de l’UE pour l’agriculture durable et la bioéconomie…
La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé le 17 avril le lancement d’une nouvelle initiative de financement qui vise à mobiliser près de 1 milliard d’euros d’investissements dans les secteurs de l’agriculture et de la bioéconomie. Le concours de la BEI s’élèvera à 400 millions d’euros. Cette opération bénéficiera de la garantie du budget de l’UE au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) du plan Juncker, dont le champ d’application a été élargi dans un nouveau règlement entré en vigueur début 2018 qui comporte désormais une priorité sectorielle spécifique concernant l’agriculture durable et la bioéconomie en général.

L’UE et l’Islande libéralisent davantage le commerce de produits alimentaires et agricoles
Des accords offrant un accès plus large au marché et une meilleure protection des produits agroalimentaires de l’UE en Islande sont entrés en vigueur le 1er mai. Grâce à ces accords, la part des produits agroalimentaires de l’UE pouvant accéder en franchise de droits au marché islandais passera de 66,4 % à plus de 95 %. Ces accords offriront également une protection à 1 150 dénominations enregistrées comme indications géographiques de l’UE. L’amélioration de l’accès au marché couvre la grande majorité des produits agricoles de l’UE, y compris la viande de bœuf, de porc, de volaille et les fromages pour lesquels les contingents ont été sensiblement augmentés.

Un nouvel accord sur le commerce entre l’UE et le Mexique…
L’Union européenne et le Mexique ont conclu le 21 avril dernier un nouvel accord sur le commerce, dans le cadre d’un accord global UE-Mexique plus large et modernisé. L’accord de principe fait entrer les relations commerciales entre l’UE et le Mexique dans l’ère moderne, en détruisant la plupart des barrières commerciales restantes. « Avec cet accord, le Mexique rejoint le Canada, le Japon et Singapour dans la liste croissante de partenaires désireux de travailler avec l’UE et soucieux de défendre un commerce ouvert, équitable et fondé sur des règles », a déclaré Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.